Science citoyenne : Aliments du futur

La prise de conscience de l’urgence environnementale chez beaucoup de  citoyens à mis en branle l’infernale machine médiatique de la peur et de la paranoia. Plutôt que de  réunir autour d’une table les acteurs de la société civil lors d’états généraux, pour évoquer des solutions et envisager des perspectives nouvelles, il semble que les enjeux ont menées les décisionnaires à la paralysie. Et ça avance très lentement et surtout ça avance sans enthousiasme. L’alimentation, les process de productions industriels, l’énergie,  l’urbanisme, l’architecture, l’éducation sont des domaines où beaucoup de citoyens soucieux du futur de leurs enfants, espèrent encore voir émerger le nouveau paradigme d’ un développement intégré à l’environnement. Malheureusement c’est encore trop lent.

Je ne prétends pas avoir des solutions à quoique ce soit, mais ma démarche est de communiquer mon enthousiasme face au défi qui est devant nous. Il est encore temps de comprendre que la Nature fait partie de la solution puisque  c’est notre rapport à la Nature qui est le probléme.  Il n’est point besoin de visionner tout les documentaires sur les projets d’expédition sur Mars pour comprendre que la Terre est irremplaçable actuellement et pour longtemps.

Mon vagabondage bibliographique m’a amené à m’intéresser aux micro-algues, des petites bestioles pleines d’atouts. Ce qu’il faut savoir c’est que les microalgues sont des microorganismes pouvant être des protistes, ou des cyanobactéries par exemple, il existe plusieurs milliers d’espèces. Les chlorrophyliennes, (il me semble qu’elles le sont quasiment toutes d’ailleurs), sont capable de réaliser la photosynthèse  en transformant l’énergie lumineuse en chaines carbonées (ex:lipides). Elles ont  chacunes leur atouts, certaines produisent des pigments à haute valeur ajouté comme dunaliella salina,   d’autres sont riches en protéines comme la spiruline, ou peut fabriquer des biocarburant avec les euglénes, les chlorelles sont utilisés comme les deux premières comme compléments alimentaire.

L’envie m’a donc pris de m’intéresser à une d’entre elle, à une dont la culture ne soit pas trop ardue. J’ai ainsi jeté mon dévolu sur euglena gracilis, sa capacité à se mouvoir grâce à un flagelle lui donnant un intérêt pédagogique certain au près du jeune publique.

 

Après plusieurs essais fructueux, mais rébarbatifs, une idée à germé. Il fallait automatiser le processus de culture. Pour cultiver cette micro-algue, la méthode est simple mais elle  prends du temps. Une cuillère à café de riz en poudre, 1 cuillère à café de lait en poudre, le tout  dans un litre d’eau de source et 4000 lumens ou plus de lumière bleu (voir hydroponie).

C’est à ce moment que l’idée de construire un bioréacteur a prit forme. Plusieurs versions de prototypes plus tard, un modèle fonctionnel dont les plans de constructions sont livrée en licence libre  ici.

Définition du bioréacteur : Un bioréacteur est une sorte de grands aquarium conçu pour automatiser la culture des micro-organismes et la culture des  micro-algues en particulier. Il permet de  les nourrir et de les récolter quand la concentration est maximale.

14718157_835067639966211_5705173963160682496_n

 

Ce projet aussi modeste qu’il soit est un prétexte pour faire parler des micro-algues qui ont un potentiel extraordinaire pour nous aider nous citoyens à résoudre des questions tels que le traitement  des eaux usées, la séquestration du CO2, la fabrication de biocarburant, l’alimentation dans un contexte de pénurie de surface cultivable etc etc ….

Oui des solutions existent !

Voilà résumé ici le fil conducteur de ma démarche qui au delà de la curiosité, de l’esprit de partage dans les divers salons de makers, est un prétexte pour la contemplation des merveilles de la Nature. Même si la contemplation est toujours suffisante à elle-même.

IMG_20170129_043446.jpg

😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s